derniers bouquins

Publié le par Lolottte



 

La délicatesse - David Foenkinos

La délicatesse

Gros succés pour ce livre, neuf prix litteraires, traduit dans plus de quinze langues . Perso, je suis passée à coté. C'est gentillet quoi , ca se lit facile , ca ne m'a apporté .

« François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m’en vais. C’est la boisson la moins
conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi
à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu’un jus, ça serait bien. Oui, un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye
ou la goyave, ça fait peur. Le jus d’abricot, c’est parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse… 
- Je vais prendre un jus… Un jus d’abricot, je crois, répondit Nathalie. Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité ». 

 

Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi  - Pancol

Lecture : Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi

 

fouyouyou 950 pages ce troisieme tome de Pancol !

decue par le 2me tome, je m'etais dit que je ne lirais pas celui-là, et paf, l'achat compulsif chez le libraire, il etait à la caisse alors hop, je l'ai pris, peut-etre attirée par les couleurs chatoyantes de la couverture  . Et commencé un peu à reculons mais bon, fallait quand meme bien que je le lise cet pavé à 9 euros .

Et ouf, trés bonne surprise ! Ca se lit bien, j'ai retrouvé avec un certain plaisir les protagonistes de cette saga .

J'ai bien aimé :) 

Ca m'a fait la petite lecture de l'été, le livre leger, pas prise de tete , un par an c'est bien :) Mais quand meme trois semaines de lecture è

 

 

 

 

 

 

_ Fabrice HumbertLecture - Origine de la violence 

Origine de la violence

 

 

J'ai gagné ce livre , vu qu'il a pour fond  les heures noires du nazisme , les camps de concentration , je ne m'y serais pas interessée. Mais là j'etais à cours de lecture donc je me suis lancée dans ce roman.

J'avoue avoir zappé les descriptions terribles des camps pour m'interesser  à l'histoire personnelle du personnage principal.

 

Lors d’un voyage scolaire en Allemagne, un jeune professeur découvre au camp de concentration de Buchenwald la photographie d’un détenu dont la ressemblance avec son propre père le stupéfie et ne cesse de l’obséder. Ce prisonnier, David Wagner, est en fait son véritable grand-père. Peu à peu se met en place l’autre famille, la branche cachée, celle dont personne chez les Fabre n’évoque l’existence… Au cours de sa quête, le jeune homme comprend qu’en remontant à l’origine de la violence, c’est sa propre violence qu’on finit par rencontrer…

Ce roman a obtenu le prix Orange en 2009. Un roman haletant, au style clair, sec, dépouillé. Sans doute la grande révélation de l’année 2009. François Brunel, Le Journal du Dimanche.

 

 

 

Nuit grave

 de Ben Elton

Lecture - Nuit grave

un livre recu gratuitement l'été dernier pour l'achat de deux autres livres de poche.

Il etait pas si mal meme si la présentation des differents protagonistes est longuette . Mais en fait necessaire à la comprehension de l'idée principale du livre, un député anglais veut legaliser les drogues dans son pays , pour eviter bien des malheurs .

Mais bam, le politicien est legerement vereux , un peu cliché , un peu dsk en fait ;-)

Ce livre n'a rien de documentaire mais j'ai un peu mieux compris le mini debat de la légalisation de la drogue , regulierement evoqué .

 

 

 

Commenter cet article